Lymphomatoid Papulosis in a Case of Atypical Secondary Syphilis

Main Article Content

Xin (Peter) Mu
Ian Mazzetti, Dr.

Keywords

Abstract

Abstract
Lymphomatoid papulosis is an indolent cutaneous lymphoproliferative disorder that presents as recurrent self-resolving papulonodular skin lesions. Currently, there are no known causes for lymphomatoid papulosis and definitive diagnosis is only made histologically. A 64-year-old man presented with a 6-week history of bilateral leg pains, low-grade fevers, and a widespread eruption of painless erythematic papules. Despite testing positive for syphilis serology, he lacked the typical clinical history for classic syphilis and therefore, skin biopsies were performed to confirm the diagnosis. Unexpectedly, the skin biopsies revealed lymphomatoid papulosis which resolved with antibiotic treatments for syphilis. Considering the synchronous resolution of the patient’s syphilis infection and his cutaneous lesions, this is the first report of findings to suggest syphilis as a possible cause for lymphomatoid papulosis. Clinicians should appreciate the possibility of alternative diagnosis for cutaneous presentations in settings of confirmed syphilis infections.


RESUME
La papulose lympho-matoïde est un trouble lymphoprolifératif cutané indolent qui se présente sous la forme de lésions cutanées papulonodulaires auto-résolutives récurrentes. Actuellement, il n’y a pas de causes connues de la papulose lymphomatoïde et le diagnostic définitif n’est posé que sur le plan histologique. Un homme de 64 ans a présenté une histoire de 6 semaines de douleurs bilatérales aux jambes, de fièvres de bas grade et d’éruptions généralisées de papules érythémateuses indolores. Malgré un test sérologique positif pour la syphilis, il n’avait pas les antécédents cliniques typiques de la syphilis classique et des biopsies cutanées ont donc été effectuées pour confirmer le diagnostic. De façon inattendue, les biopsies cutanées ont révélé une papulose lymphomatoïde qui s’est résorbée grâce à des traitements antibiotiques contre la syphilis. Compte tenu de la résolution synchrone de l’infection syphilitique du patient et de ses lésions cutanées, il s’agit du premier rapport de résultats suggérant que la syphilis est une cause possible de papulose lymphomatoïde. Les cliniciens devraient apprécier la possibilité d’un diagnostic alternatif pour les présentations cutanées dans les contextes d’infections syphilitiques confirmées.

Abstract 22 | pdf Downloads 14 HTML Downloads 21 xml Downloads 6