Minding The Gap: Severe Anion Gap Metabolic Acidosis Associated With 5-Oxoproline Secondary To Chronic Acetaminophen Use

Main Article Content

Claudia Frankfurter
Kevin Venus
David Frost

Keywords

Abstract

Abstract
An 89-year-old man with multiple comorbidities presented to the emergency department with diffuse abdominal pain and dyspnea. He was found to have a severe anion-gap metabolic acidosis with the normal osmolar gap. An initial panel of investigations for common causes of anion-gap metabolic acidosis was unremarkable. Further history revealed long-term daily acetaminophen use. A presumptive diagnosis of 5-oxoprolinemia secondary to chronic acetaminophen use was made. Despite supportive care, the patient did not survive. There is emerging literature on elevated anion gap metabolic acidosis induced by the accumulation of 5-oxoproline, an intermediate organic acid in the gamma-glutamyl cycle. A quantitative profile of urinary organic acids to measure 5-oxoproline is valuable in confirming the diagnosis. Treatment is largely supportive, consisting of cessation of acetaminophen, alkali therapy, and N-acetylcysteine. Clinicians should consider 5-oxoprolemia in patients who present with an otherwise unexplained anion gap metabolic acidosis and a history of chronic acetaminophen use.


RESUME
Un homme de 89 ans souffrant de comorbidités multiples s’est présenté à l’urgence avec douleur abdominale diffuse et dyspnée. On a découvert qu’il souffrait d’une acidose métabolique grave à anions nuls avec un écart osmolaire normal. Un premier groupe d’études sur les causes courantes d’acidose métabolique à intervalle anionique n’a pas été remarquable. D’autres antécédents ont révélé une utilisation quotidienne à long terme de l’acétaminophène. Un diagnostic présumé de 5-oxoprolinémie secondaire à l’utilisation chronique d’acétaminophène a été posé. Malgré des soins de soutien, le patient n’a pas survécu. Il existe une littérature émergente sur l’acidose métabolique à intervalle anionique élevé induite par l’accumulation de 5-oxoproline, un acide organique intermédiaire dans le cycle gamma-glutamyle. Un profil quantitatif d’acides organiques urinaires pour mesurer la 5-oxoproline est utile pour confirmer le diagnostic. Le traitement est largement favorable, consistant en l’arrêt de l’acétaminophène, un traitement alcalin et de la N-acétylcystéine. Les cliniciens devraient envisager l’administration de 5-oxoprolemia chez les patients qui présentent une acidose métabolique par gap anionique autrement inexpliquée et des antécédents d’utilisation chronique d’acétaminophène.

Abstract 40 | pdf Downloads 16 HTML Downloads 115 xml Downloads 7